Verrines du réveillon

Il est temps maintenant d’éditer cela, que je tiens au chaud sous le coude depuis le début du mois. Car si je tarde, sa fin s’installera et j’aurai l’air de quoi ?

Alors

"Deux mille quatorze sera l’année 
de la gourmandise ! 
Bonne année à tous et régalez vous. 
Cuisinement vôtre."

C’est ainsi que j’ai commencé l’année en envoyant à mes proches ce message. La couleur était lancée !

Mais avant tout : Que de semaines en silence ! Comme il est bon de l’entendre et de le laisser se répandre.

Il m’aura fallu six mois pour arriver ici. C’est beaucoup mais si peu à la fois, ce qui me réjouit d’autant.

Cette verrine, je l’avais préparée l’après-midi du 31, en attendant les enfants. Nous avions prévu un petit réveillon très cosy à quatre et j’avais pour l’occasion créé un véritable menu de restaurant que chacun a trouvé imprimé dans son couvert dressé. Mais si ! La preuve :

verrine du 31

Tout en gardant un petit côté franchouillard, je voulais tout de même ajouter une note orientale pour réveiller les papilles et les préparer aux suites festives. Le tout de même est pour poser ici ce qui change ma vie et l’a changé surtout (sur tout ?!).

La connaissance de la vie ou Ayurveda…

Découverte faite un matin d’octobre dernier en poussant ce que je pensais être la dernière porte. La maison se situait au milieu d’un lotissement calme et l’on y rentrait après avoir descendu un tout petit chemin de terre au milieu des arbustes d’automnes. Derrière la porte vitrée, une explosion d’odeurs, quelques chaises et étagères en bois faites maison, sur une surface minuscule. Des poches et des sacs, avec des listes manuscrites, jonchaient le sol, comme un marché aux puces ! J’allais y revenir une paire de fois pour cueillir les précieux paquets qui m’étaient destinés.

Depuis, j’avoue que je fréquente ce marché singulier très souvent en délaissant sans vergogne nos magasins habituels. Je viendrai de ce fait vous en parler de plus en plus souvent.

Certainement la seule résolution que j’ai prise pour cette année 2014 : écrire, écrire et encore écrire dans mon blog ou ailleurs et partager le plus possible mes découvertes et ne pas les laisser croupir sur ma seule bécane.

Mais je m’égare et ne vous livre pas ma succulente recette de verrine sucrée-salée.

verrine au foie gras

Verrines au foie gras et son chutney de raisins

Pour environ 24 gobelets contenance 25 ml

Pour le chutney :
- 2 oignons blancs, 1 gousse d’ail
Épices : 1 càc de curry madras, ½ càc de trikatu ou poivres, 1 càc de gingembre en poudre, ½ càc de graines de cumin, ½ càc de graines de moutarde noire
- 1 boite de raisins au sirop épépinés sans la peau, 25 g baies de Goji
- Vinaigre de Xérès ou de framboise
- 150 g bloc de foie gras de canard sans morceaux (au premier prix, ça suffit !)
- 10 cl crème liquide d’amande pour cuisine (en magasin bio) ou crème normale, bien sûr !
- 10 tranches de pain d’épices
  • Préparer les croûtons de pain d’épice en découpant les tranches en petits cubes de 5 mm de côté.
  • Les étaler sur une tôle et les passer au four à 180 °C, environ 10 minutes, en surveillant. On peut vite être attrapé et faire brûler les croûtons : y’a plus qu’à recommencer !
  • Couper en petits morceaux le foie gras et le mettre à fondre à feu doux.
  • Incorporer la crème liquide.
  • Dès que le mélange est lisse, le fouetter pour qu’il devienne mousseux et laisser refroidir.
  • Après avoir coupé en lamelles fines les oignons, les faire revenir dans un peu d’huile.
  • Ajouter les épices, les graines de cumin et de moutarde.
  • Égoutter les raisins en gardant le jus par côté. raisins blancs à vif
  • Dès que les oignons sont translucides verser un peu de jus sucré et les baies de goji ainsi que le vinaigre.
  • Saler légèrement et rectifier l’assaisonnement. Laisser mijoter plusieurs minutes jusqu’à obtenir un jus sirupeux.
  • Ajouter les raisins et finir la cuisson tout doucement pour obtenir un confit.
  • Laisser refroidir.

Procéder au montage des verrines tout simplement : une cuiller de chutney, une cuiller de mousse de foie qui recouvre bien et parsemer le tout de croûtons de pain d’épice.

Réserver au frais avant de déguster mais sortir un peu à l’avance pour que la mousse reste souple.

Régalez-vous !