Souvenirs

❝ Et tout d’un coup le souvenir m’est apparu. Ce goût, c’était celui du petit morceau de madeleine que le dimanche matin à Combray (parce que ce jour-là je ne sortais pas avant l’heure de la messe), quand j’allais lui dire bonjour dans sa chambre, ma tante Léonie m’offrait après l’avoir trempé dans son infusion de thé ou de tilleul. ❞ 

Marcel Proust, À la recherche du temps perdu, Du côté de chez Swann, 1913.

Avant chaque recette, pour illustrer le plat, se trouvera le souvenir qu’il m’évoque, prenant racine dans une enfance riche et farfelue, tumultueuse et pleine d’aspérités, de fous rires et de chants, d’or et d’argent mais aussi d’hivers et d’étés.

Puis, il y aura ceux d’après, de maintenant, d’ici et d’ailleurs qui ne sont pas forcément comestibles mais tellement fort à mon esprit.

Un patchwork subtile, à l’apparence simple, gainée de la complexité du vivant.

Votre avis m'intéresse au plus haut point !

%d blogueurs aiment cette page :